une pétition contre le déterrage des blaireaux et pour leur protection

Un gibier chassable

En effet, le blaireau est considéré comme gibier en France où il peut être chassé neuf mois et demi par an. Pis, dans un grand nombre de départements dont la Charente-Maritime, une période de vénerie sous terre complémentaire s’ouvre à partir du 15 mai. De quoi s’agit-il ? Des chiens sontés envoys dans les terriers des blaireaux pour les acculer jusqu’à ce que les chasseurs parviennent à les deterrer. Après des heures de stress et de souffrance, le blaireau est tué au fusil ou à l’arme blanche. « C’est une pratique choquante et d’un autre âge», commente Stéphane Guenneteau, délégué départemental de l’Aspas.


Pour déloger le blaireau, les chasseurs envoient des chiens terriers dans son logis.

André Dossat

Il va plus loin: « La vénerie sous terre est en contradiction avec le Code de l’environnement puisque les espèces chassables sous terre peuvent cohabiter parfois avec des espèces protégées qui peuvent être des blessé dees vé lorées. Or on sait que les blaireautières peuvent accueillir aussi chauves-souris, loutres, amphibiens et reptiles. » Et puis, se pose aussi la question des blaireautins, encore dépendants de leur mère au 15 mai, qui se retrouvent orphelins après les actions de vénerie.

Deux blaireautins orphelins pris en charge par la Ligue pour la protection des oiseaux d'Audenge.


Deux blaireautins orphelins pris en charge par la Ligue pour la protection des oiseaux d’Audenge.

LPO

Petition

Leave a Comment