Par quoi remplacer le fonds en euros dans l’assurance-vie ?

Question à un expert

Quelles sont les alternatives aux fonds en euros dans l’assurance-vie?

Le fonds en euros de l’assurance-vie peut sembler irremplaçable pour l’épargnant cherchant rendement et sécurité. Cependant, son triptyque constitutif – un rendement attractif, une garantie en capital et la disponibilité des fonds permanente – est une incongruité économique. Celle-ci est désormais révélée au grand jour, alors que les taux bas persistent et que l’inflation sort de son lit. La plupart des fonds en euros ont offered des rendements inférieurs à 2 % en 2021 et une grande partie d’entre eux se situe sous les 1%.

Pour remplacer le fonds en euros, l’épargnant doit faire une croix sur l’un des atouts qui faisait son charme. Certains supports immobiliers proposés dans le cadre de l’assurance-vie offrent depuis quelques années une performance très honorable autour de 4%. L’épargnant doit néanmoins abandonner la garantie en capital et, une fois les six premiers mois passés et les frais d’entrée amortis, il peut, en cas de besoin de liquidités, retrouver ses fonds relativement rapidement.

Lire aussi Article réserve à nos abonnés Peut-on encore souscrire aujourd’hui une assurance-vie 100% garantie?

Les fonds dits “euro-croissance” qui promettent d’allier le dynamisme des marchés financiers et la sécurité n’offrent pas non plus une garantie permanente du capital. Elle peut, par exemple, être de 80 % au bout de huit ans. Ils constituent néanmoins une solution aux fonds en euros, à condition d’accepter de conserver son épargne un certain temps. En 2021, les meilleurs produits ont permis de dégager une performance proche de 5%, portée notamment par leurs investissements diversifiés tels que l’immobilier et les actions non cotées.

Vincent Cudkowicz, directeur général de Bienprévoir.fr et Primaliance

Le Monde

Leave a Comment