La Russie prend des sanctions contre Google à cause ‘d’images factices’ – ICT actualité

Le contrôleur russe des médias Roskomnadzor prend des sanctions à l’encontre de la société-mère de Google, Alphabet, en raison de la diffusion de fausses images de la guerre en Ukraine.

Selon le contrôleur, le groupe technologique américain enfreint ainsi la loi russe. Il est désormais interdit aux entreprises russes d’insérer de la publicité sur les plates-formes internet de Google.

Pour Roskomnadzor, la plate-forme vidéo YouTube, propriété de Google, est ‘l’une des principales plates-formes qui diffusent de fausses images sur le déroulement de l’opération militaire spéciale menée par la Russie sur le sol ukrainien. Selon le contrôleur russe, YouTube se rend coupable ‘de jeter le discrédit sur les forces combattantes de la Fédération de Russie’.

Cela fait quelque temps déjà que YouTube se trouve sous forte pression de la part des autorités russes. Roskomnadzor avait précédemment recommandé à Google d’arrêter d’afficher des annonces contenant des informations mensongères sur la guerre en Ukraine. Début mars, Google avait elle-même décidé d’interrompre temporairement la vente de publicités en ligne en Russie. Cela vaut aussi pour YouTube. Peu après l’invasion russe en Ukraine, Google avait déjà rendu impossibe l’achat ou la vente de publicités pour les médias d’Etat russes.

Selon le contrôleur, le groupe technologique américain enfreint ainsi la loi russe. Il est désormais interdit aux entreprises russes d’insérer de la publicité sur les plates-formes internet de Google.Pour Roskomnadzor, la plate-forme vidéo YouTube, propriété de Google, est ‘l’une des principales plates-formes qui diffusent images sur le déroulement de l’opération militaire spéciale menée par la Russie sur le sol ukrainien’. Selon le contrôleur russe, YouTube se rend coupable ‘de jeter le discrédit sur les forces combattantes de la Fédération de Russie’. Cela fait quelque temps déjà que YouTube se trouve sous forte pression de la part des autorités russes. Roskomnadzor avait précédemment recommandé à Google d’arrêter d’afficher des annonces contenant des informations mensongères sur la guerre en Ukraine. Début mars, Google avait elle-même décidé d’interrompre temporairement la vente de publicités en ligne en Russie. Cela vaut aussi pour YouTube. Peu après l’invasion russe en Ukraine, Google avait déjà rendu impossibe l’achat ou la vente de publicités pour les médias d’Etat russes.

.

Leave a Comment