“La hausse du Smic sera supérieure à 0,6% au 1er janvier”

Alors que le comité d’experts consulté par le gouvernement préconise une hausse de 0,6% au 1er janvier, la ministre du Travail assure sur BFM Business que le Smic augmentera davantage en 2022 du fait de l’inflation.

De combien va augmenter le Smic au 1er janvier? Alors que le comité d’experts consulté chaque année par le gouvernement préconisait ce lundi une hausse de 0,5 ou 0,6% au 1er janvier, l’exécutif semble se diriger vers une augmentation plus importante.

Le comité d’experts tablait en effet sur une inflation moins importante que ce qu’elle devrait finalement être. C’est ce qu’explique la ministre du Travail sur BFM Business.

“Le groupe d’experts a publié son rapport hier, ils anticipaient une augmentation du Smic entre 0,5 et 06% au 1er janvier, rappelle Elisabeth Borne. Depuis on a eu les premières estimations de l’inflation sur nov le mois” l’Insee, elle est de 2.8% sur un an, un peu plus importante que ce qui était prévu; la hausse du Smic devrait donc être supérieure aux 0,6% annoncé par le groupe d’experts.”

Après une hausse de 2,6% mesurée en octobre sur un an, la hausse des prix aurait atteint 2.8% en novembre selon les premières estimations de l’Insee. Et après avoir augmenté de 2,2% en ocotobre, le salaire minimum devrait à nouveau être réévalué en début d’année. La décision devrait être price dans les deux prochaines semaines.

“On a un dispositif qui est très protecteur, on avait déjà une hausse du Smic de 2,2% au 1er octobre donc on aura une nouvelle augmentation au 1er janvier, estime la ministre du Travail. Je verrai les experts le 8 et oncéc aura les chiffres définitifs de l’inflation du mois de novembre le 15 décembre qui est aussi la date d’une consultation patronnale et syndicale.”

Des hausses envisagées qui ne sont pas au goût des syndicats qui contestent la légitimité du comité d’experts présidé par l’économiste Gilbert Cette. Ce dernier préconise au gouvernement de ne pas accorder de “coup de pouce”, soit une hausse supérieure à celle automatique liée à la hausse des prix.

“On a en France le dispositif le plus protecteur au monde, on an un indicateur du Smic qui tient compte de l’inflation et de pouvoir d’achat, estime pour sa part Elisabeth Borne. Depuis le début du quinquennat on est très attentif au” pouvoir d’achat mais aussi attentif à ne pas alourdir le coût du travail. C’est pour ça qu’on a étendu la prime d’activité pour ne pas peser sur ce coût du travail.”

Depuis le 1er octobre, le Smic brut mensuel sur la base de 35 heures hebdomadaires s’établit à 1589,47 euros en France soit environ 1258 euros net.

Leave a Comment