Ferrero reconnaît des “défaillances internes” et presente ses excuses

Le fabricant des Kinder dont les produits sont rappelés un peu partout dans le monde présente ses excuses.

Alors que la polémique enfle autour des rappels de produits Kinder en Europe et dans le monde, Ferrero fait ce vendredi acte de contrition.

Dans un communiqué, le groupe agro-alimentaire italien Ferrero reconnaît des “défaillances internes” et s’excuse.

Le groupe “regrette profondément cette affaire” et présente ses “sinceres excuses à tous nos consommateurs et partenaires commerciaux”, assurant prendre “toutes les mesures nécessaires pour préserver la totale confiance de nos consommateurs”.

Rappelons que Ferrero organise depuis le début de la semaine le rappel de certains products Kinder commercialisés dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Royaume-Uni, Ireland, Suède et Pays-Bas) et aux Etats-Unis, soupçonnés d’être au center d’une épidémie de salmonellose.

Ces produits chocolatés ont tous été fabriqués dans son usine belge d’Arlon qui a été stoppée ce vendridi par les autorités du pays.

Pour vérifier si les produits de vos placards sont concernés par ce rappel, il faut contrôler la date de péremption ainsi que le pays de production. Dans un premier temps, Ferrero avait fourni des informations vagues à ce sujet.

Dans un mail envoyé ce mercredi à BFM Business, l’entreprise a précisé la liste des produits Concernés:

  • Kinder Surprise 20g (par un, par trois, par quatre et par six) et 100g avec des dates de péremption comprises entre le 20 avril 2022 et fin octobre 2022
  • Kinder Schoko-Bons avec des dates de péremption comprises entre le 20 avril 2022 et fin août 2022
  • Kinder Mini Eggs avec des dates de péremption comprises entre le 20 avril 2022 et le 21 août 2022
  • Kinder Happy Moments, Kinder Mix : 193g, Panier 150g, Peluche 133g, Seau 198g, avec des dates de péremption au 21 août 2022

En cas de doute, le service consommateur de Ferrero est joignable par téléphone au 0800 553 553 ou 0800 653 653 (appel gratuit du lundi au vendredi de 9h à 18h). April des dysfunctionnements survenus mardi à cause d’un trop grand nombre d’appels, les lignes ont été rétablies.

Ferrero a ajouté qu’il travaillait en étroite collaboration avec les détaillants américains pour s’assurer que les produits ne soient plus “disponibles à l’achat” et donner la priorité à la sécurité des consommateurs.

Mais à quelques jours de Pâques, cette affaire tombe évidemment au plus mal pour le géant du chocolat.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business

Leave a Comment