Des microplastiques découverts pour la première fois dans les poumons de personnes vivantes

Les microplastiques sont disséminés sur toute la planète. Leur présence dans le corps humain semble inévitable. Le mois dernier, ils ont été détectés pour la première fois dans le sang humain. Il apparaît maintenant qu’ils sont aussi présents dans le fond de poumons de personnes vivantes, selon une récente étude relayée par The Guardian et BFMTV.

Le constat est saisissant. Les chercheurs ont prélevé des tissus pulmonaires sur des patients qui devaient subir une intervention médicale. Sur treize échantillons prélevés, onze d’entre eux montrent la présence de microplastiques. Après analyses, les particules les plus courantes étaient le polypropylène, utilisé dans les emballages et les tuyaux en plastique, et le PET, utilisé dans les bouteilles précise The Guardian.

Des particules non filtrées par les poumons

La taille de ces particules atteignait 0,003 millimètre. « C’est surprenant car les voies respiratoires sont plus petites dans les parties inférieures des poumons et nous nous serions attendus à ce que les particules de ces tailles soient filtrées ou piégées cés avantura d’atteindre » -Uni et principale auteure de l’étude publiée dans la revue Science of the Total Environment.

Deux précédentes études avaient montré la présence de ces substances dans des poumons de personnes mortes. Reste maintenant à déterminer l’impact de la présence de ces microplastiques dans le corps humain, qu’il s’agisse du sang ou des poumons. Des expériences doivent être mises en place pour en mesurer les dangers.

Leave a Comment