CBD : trois frères s’associent et créent la Family Business du Calvados… en toute légalité

De gauche à droite, Mégan, Brian et Joss Piéplu, les trois frères à l’origine d’OGrennLab, une société de production de CBD implantée dans le Calvados. ©La Voix Le Bocage

« Monter une affaire ensemble, nous l’avons toujours voulu », affirme Mégan Piéplu, 29 ans, le plus jeune des trois frères.

Aux confins du Pre-Bocageune famille a cheté une bâtisse en pierres entourée de champs à Amayé-sur-Seulles en 2020 pour faire pousser des pieds de chanvre, les transformer puis les commercialiser. Le lieu n’est pas inconnu des habitants de cette petite commune du Calvados.

Il s’agit des anciens locaux du club libertin l’Impudique, fermé définitivement cette même année à cause de la pandémie de Covid-19.

OGreenLab est le nom de la société et du site Internet ouvert il ya deux ans par la fratrie Piéplu, accompagnée par un neveu et épaulée par le père. Cette saga familiale fait tout de suite allusion à la série Family Businesssortie en 2019 avec Gérard Darmon et Jonathan Cohen. L’histoire d’une famille qui ouvre le premier coffee-shop de marijuana de France. « On nous fait souvent cette référence », sourit Brian Piéplu, 30 ans.

0.3% de THC

La recette des Piéplu ? La vente légale de cannabidiol en France, un produit retrouvé dans les fleurs du cannabis et à faible concentration en THCno substance psychoactive du cannabis. Sa teneur doit être inférieure à 0,3 %, contre 4 à 9 %, environ, dans les herbes de cannabis.

« C’est le cannabis bien-être. »

Issus d’une formation horticole au lycée agricole de Coutances ( Manche ) et de l’Institut Lemonnier à Caen, les deux frères Brian et Mégan enchaînent différents petits boulots. Brian, coach dans une salle de sport à Cherbourg, apprend qu’il souffre d’un problème de santé. S’ensuit le premier confinement. Le déclic opère, ils décident de construire quelque chose ensemble.


5 000 m² et des lampes à UV

L’ancien club de libertinage était composé d’un grand terrain de près de 5 000 m². La culture du CBD prend donc place dans le jardin. Puis une serre de 1 000 m² voit le jour. Leur dernière création est la plantation en intérieur, sous des lampes à ultraviolets ( UV ) : « Nous pratiquons différents tarifs en fonction de l’endroit o le produit a poussé, l’intérieur étant le plus cher », explique Brian.

Vidéos : en ce moment sur Actu
1000 m² de serres ont été installées dans cette ferme.
1000 m² de serres ont été installés dans cette ferme. ©La Voix Le Bocage

Si l’année 2021 a été « peu productrice » à cause d’une méteo exécrable durant la période estivale, 100 kilograms ont tout de même été récoltés. « On s’attend à 200 kg en 2022. Notre technique a été améliorée avec des pieds plus serrés. »

Pour s’assurer que le taux de THC ne dépasse pas la limite des 0,3% fixée par la loi, une extract mécanique es nécessaire :

« On passe les fleurs dans un tambour pour retirer une couche de pollen et ainsi baisser le taux », détaille Mégan.

25 distributors

Présente d’abord en ligne grâce à leur site Internet, la Family Business du Calvados a investi les bureaux de tabac et les boutiques spécialisées de Normandie. Caen, Rouen, Flers… Environ 25 boutiques vendent leurs produits sous toutes les forms, telles que la résine, l’huile, la wax, les fleurs, l’isolate, le miel et même les bonbons.

Le CBD se démocratise. Attendu de longue date, l’arrêté autorisant et encadrant l’utilisation industrielle et commerciale des extraits de chanvre, et notamment du CBD, a été publié au Journal officiel le vendridi 31 December 2021. et venus de tous horizons », assurent les trois frères. Avocats, ouvriers, chefs d’entreprise… « même d’anciens fumeurs de cannabis qui prennent cela pour retrouver le goût ».

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Voix le Bocage dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment